top of page

Bonjour !

Mon nom est Antoine Janot
Mon CV
(Anglais)

Je suis un artiste de 35 ans vivant entre Paris et la Bourgogne, dans une pratique alliant peinture, cinémalittérature et photographie.

Mon CV
(français)

Après avoir obtenu mon diplôme de technicien audiovisuel en 2010, j'ai approfondi mes études cinématographiques par un master en cinéma à l'Université de la Sorbonne. J'ai coproduit un documentaire indépendant (Le sommeil de la foule, 2013) et réalisé plusieurs courts métrages expérimentaux, dont Les corps électriques (2019), Les êtres du brouillard (2016), qui a été sélectionné dans de multiples festivals à travers le monde et a remporté le Prix du Meilleur film expérimental au Bucarest Short Film Festival, ainsi que Berceuse pour 17 gratte-ciels, 192 immeubles et 13851 habitants (2016), diffusé sur France 3. Je travaille actuellement sur mon premier long métrage de fiction, La Marche funèbre, un drame social produit par Les Valseurs.

 

 

Parmi mes projets photographiques, La maison sans numéro décrit la nécessité pour une personne sans-abri de se créer un sentiment d'intimité dans l'espace public. Les couleurs du temps présente des compositions abstraites apparues sur des pierres tombales au fil du temps. Ma série la plus récente, Les sans couleurs, dresse le portrait de personnes atteintes d'albinisme en Afrique de l'Ouest. Mon travail photographique a été exposé dans divers centres d'art à travers l'Europe et l'Amérique, tels que le Musée d'Art Moderne d'Erevan (Arménie), le Palais des Congrès de Strasbourg (France), la galerie CROUS (Paris) ou le White Night Festival (Minneapolis).

60290329_10156477341242532_5235725769895

Me

ezfzefcz.jpg

My wife

During the last mission of NOW in Senegal

J'ai également publié un essai, "Le cinéma est-il devenu muet ?" (l'Harmattan, 2014), deux romans ("Le Goûteur", Abatos, 2016; "Le croque-neige", l'Harmattan, 2017) ainsi que deux recueils de poésie (Poésie de rue & d'intérieur, Éditions Maïa, 2020 et "Histoires courtes", "Éditions Les Impliqués, 2017). Ce dernier recueil a été primé par la Société des Poètes et Artistes Français en 2019.

Mon travail artistique est intimement lié à mon engagement associatif. Au cours des trois dernières années, j'ai ainsi cofondé deux associations : "Les Hôtels Solidaires" qui distribue des produits alimentaires et sanitaires aux personnes en situation de précarité (prix de l'Economie Sociale de la mairie de Paris en 2019), ainsi que l'ONG NOW qui vise défendre les minorités opprimées dans le monde.

Peignant depuis l'enfance, travaillant principalement avec de l'aquarelle et le pigment pur, Antoine Janot a participé à plusieurs expositions collectives, dont Points de départ  à la galerie de La Reine Blanche (Paris) en 2019, What's What  et La pensée qui crie  à la galerie La passerelle (Paris) en 2018 avant de réaliser sa première exposition solo à la Galerie de l'Angle à Paris en 2021. En 2022, il expose à l'institut d'art contemporain CICA en Corée du Sud, pays dans lequel il exposera également l'année prochaine à l'Alliance Française de Séoul. En 2022, il participe à une exposition collective à la galerie Akié Arichi à Paris, ainsi qu'une exposition en duo à la galerie OpenArtExchange à Rotterdam qui le représente aujourd'hui aux Pays-Bas et en Allemagne.

En 2023, il remporte le prix du public pour son installation La cabane aux miroirs  dans le cadre d’Horizons Art-Nature. Cette pratique sculpturale in-situ, Antoine Janot avait pu la développer à Jaligny-sur-Besbre où il a réalisé dix sculptures en exposition permanente pour la communauté de communes Entr’Allier Besbre et Loire.

AF780847-72F9-44D3-839A-5EFF2B200915.jpeg
bottom of page